Le portail en acierLa solidité n'a pas de prix


icon-aq_block_4
icon-aq_block_5
icon-aq_block_6
icon-aq_block_7
icon-aq_block_8

Tout comme le pvc, le fer, le bois et l’aluminium, l’acier peut être utilisé dans la conception des portails. C’est un matériau qui a surtout commencé à se développer à la fin du 18ème siècle mais dont on se sert rarement dans la fabrication de clôtures et de portails.

Il s’agit en effet d’un alliage de carbone et de fer, ce qui explique sa remarquable résistance et robustesse. Certes, le portail en acier présente aussi bien des avantages que des inconvénients.

Portail en acier

Les portails en acier et ses points forts

Souple et solide, le portail en acier assure avant tout une grande longévité.

Il est effectivement apprécié par le fait qu’il soit robuste, résistant et durable. Facile à peindre, il est disponible en divers coloris, ce qui n’est pas le cas des portails en fer forgé. Il s’intègre alors facilement au décor de toutes les habitations. Comme l’acier est un matériau assez facile à travailler, il permet également de concevoir des portails avec de nombreux motifs.

Les points faibles de l'acier

Lutter contre le corrosion

Pour ce qui est des inconvénients d’un portail en acier, ils sont assez nombreux mais faciles à contourner. Comme l’acier n’est pas résistant à la corrosion, il faudra par exemple le traiter avec une couche antirouille.

2 façons d'agir

Plusieurs façons pour le traiter : soit à l’aide d’une galvanisation à chaud, une métallisation au zinc ou encore un sablage suivi de thermo laquage. Il vaut mieux opter pour un portail fait à partir d’un autre matériau si la propriété se trouve en bord de mer.

Acier et prix élevés
D’autre part, il faut aussi savoir que l’acier est un matériau qui coûte cher. Il est en effet plus onéreux que l’aluminium, le pvc voire même le bois. Les modèles premiers prix sont par exemple accessibles à partir de 600 et 800 euros.