Le portail en boisChoisi par la majorité des Français !


icon-aq_block_4
icon-aq_block_5
icon-aq_block_6
icon-aq_block_7
icon-aq_block_8

De nos jours, les habitations sont toujours nombreuses à se protéger derrière des portails en bois. Cela est notamment dû aux avantages multiples qu’ils procurent. Le bois est en effet l’un des matériaux les plus souvent utilisés pour fabriquer des fermetures de jardin.

Parmi les essences de bois existantes actuellement, on retrouve le bois blanc comme le pin et le sapin. Il y a aussi le châtaigner et le chêne, ainsi que le bois exotique tel que le teck, le méranti ou encore la garapa.

Portail en bois

Pourquoi adopter un portail en bois ?

Il faut croire que le portail en bois combine tous les avantages apportés par les différents modèles communément vendus.

En effet, il est aussi solide que le portail en fer. Disponible en différentes formes et couleurs, il est aussi beau que le modèle en aluminium. Son style se choisit en fonction de l’habitat : plein, ajouré, galbé, droit, etc. A la fois esthétique, écologique et résistant, ce produit est facilement réparable et peut être acheté avec ou sans motorisation. Il est également apprécié pour son aspect naturel, chaleureux et authentique.

Portail en bois : plébiscité à raison ?

Peu d'inconvénients mais...

Le portail en bois n’a pas beaucoup d’inconvénients. Mais on lui reproche tout de même d’être difficile à entretenir et d’être, pour cette raison, plus onéreux par rapport aux autres matériaux.

Prix moyen

Les modèles d’entrée de gamme sont en effet accessibles à partir de 200 à 800 euros. Il faut les protéger des rayons UV, de l’humidité ainsi que des insectes.

Bois et entretien
Il faut les protéger des rayons UV, de l’humidité ainsi que des insectes. L’idéal serait que le portail comporte une barre de contreventement et une gorge pour l’écoulement des eaux pluviales. En ce qui concerne l’entretien, il est indispensable de le faire régulièrement avec une lasure bois couvrante offrant des propriétés fongicides et hydrofuges.